La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art. Claude Debussy (1862-1917)
La musique commence là où s'arrùte le pouvoir des mots. Richard Wagner (1813-1882)
La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie. Ludwig van Beethoven (1770-1827)
J'ai dit quelque part qu'il ne suffisait pas d'entendre la musique, mais qu'il fallait encore la voir. Igor Stravinsky (1882-1971)
La musique est un bruit qui pense. Hector Berlioz (1803-1869)
La musique est un labyrinthe où l'on n'a jamais fini d'entrer et de sortir, de découvrir de nouveaux chemins, dont on n'a jamais épuisé le mystère Pierre Boulez (1925-2016)
Le plus nécessaire, le plus difficile et l'essentiel dans la musique, c'est le tempo. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Lettre de Guy Dangain
g
Le 12 Septembre 2008

Monde professionnel.... Monde amateur... Trait d'union

Les uns pratiquent la musique comme un loisir. Les autres en ont fait leur métier. Ces deux modes d'être dans le monde musical sont ils necessairement étrangers l'un à l'autre ?

D'une frontière érigée sur la base de l'incompréhension naît la peur du dialogue. A contrario, l'absence de repères crée la confusion et nie les identités culturelles. Parlons plutôt de passage et de partage : Qu'avons nous de commun, que pouvons nous nous apporter mutuellement ?

Milieu professionnel et milieu amateur se définissent et s'apprécient l'un en fonction de l'autre. C'est une  évidence, l'un étant le miroir de l'autre. Derrière ce miroir se révèle toute la richesse de l'image que nous avons les uns des autres et de l'estime mutuelle qu'elle véhicule. Derrière ce miroir, il y a des mains tendues et des mains à tendre; des paroles échangées et beaucoup de choses à se dire. Derrière ce miroir se révèle la dynamique commune qui nous porte. Le monde musical, en particulier celui des souffleurs, dont je suis, ne peut l'ignorer. Au fond, la vraie question à se poser est la suivante : que sommes nous les uns pour les autres ?

Enfant, j'ai appris avec des guides dévoués, généreux et passionnés appartenant au monde amateur. Nous avons été nombreux à emprunter ce chemin qui, après des années d'effort, de travail et de plaisir, nous a conduit sur la voie de l'excellence. Nous sommes parvenus à vivre nôtre passion, ce qui est un véritabble "don de Dieu" pour nous, enfants issus de milieux modestes; l'exemple le plus célèbre, étant celui de Maurice André.

Marche par marche, année par année, nous rentrions dans une spirale qui allait nous amener dans ce monde dit "professionnel" exigeant, au sein duquel l'erreur n'est plus permise. Pour autant, je ne me suis pas enfermé dans une tour d'ivoire. Bien au contraire. Nous nous devons d'actionner l'ascenseur et de revenir à la source pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes de profiter de notre expérience, de nôtre vécu. Cet acte de gratitude est la moindre des choses à accomplir pour un homme de coeur.

Je souhaite que nous soyons de plus en plus nombreux dans le milieu professionnel à tendre la main aux amateurs de musique pour mettre en évidence ce trait d'union qui nous lie au nom d'une solidarité originelle. Ce geste symbolique doit, bien sûr s'opérer dans les deux sens. Au milieu amateur de saisir cette main tendue, et de veiller à ne pas bloquer l'ascenseur. La dynamique de qualité n'a de sens que s'il elle se propage à la base de sorte à profiter à l'ensemble des sociétés de musique qui  irriguent le territoire. Tout musicien a accès à ce mouvement de progression qu'accélère le travail collectif. S'il aime ce qu'il fait, un homme est perfectible à tout moment de sa vie. Il ne s'agit pas rivaliser avec l'orchestre de la Garde Républicaine ou avec l'orchestre National de France mais juste de hisser l'ensemble en aidant chaque musicien à donner le meilleur de lui même.

Ma conscience et mon coeur  me portent de plus en plus vers nos petites sociétés nichées dans les villages. La "proximité" est une affaire sérieuse car tout ce qui est à l'echelle humaine a de quoi rassurer. Nous devons nous investir davantage auprés de ces sociétés, de ces petites écoles de musique sans oublier l'Education Nationale. Le projet "Orchestre à l'ecole" en milieu rural doit rendre la musique accessible à tous nos jeunes. J'ai acquis la conviction qu'il faut organiser de plus en plus de rencontres musicales suivies d'animations à l'echelle des bassins de vie.

Il y a tellement de choses à faire ensemble! Evitons la dispersion, rassemblons nos forces ! Musiciens amateurs et professionnels accordons nous sur le diapason de l'amitié pour vivre ensemble d'heureux moments de musique.

Guy Dangain

L'Harmonie enregistrera un CD pour Les Editions Andel
g
Le 10 Septembre 2008

L'Harmonie enregistrera un CD pour Les Editions Andel en février ou mars 2009.

A suivre...

Lettre de Joël Fernande adressée à l'Harmonie
g
Le 20 Juillet 2008

Mon très cher Michel, mes très chers musiciens,

Voila un moment que je voulais vous adresser un petit mot pour vous dire le plaisir que j'ai eu à vous revoir, vous savez, ce fut pour moi beaucoup de joie. Je ne l'ai pas fait plus tôt car mon travail musical me prend du temps et je voulais avoir l'opportunité de vous l'écrire simplement.

Mon bref passage, malgré de courtes répétitions ne fut que du bonheur pour moi ; Un orchestre enthousiaste, généreux où l'on sent, entre les différents musiciens, ce respect mutuel et cette attention qui font le Grand Oeuvre. Non ! je ne suis pas flatteur, simplement réaliste devant ce travail d'architecture réalisé par nos humbles musiciens amateurs et par lequel le désir d'aller toujours plus loin et plus haut dans la diffusion de ce message humaniste et universel qu'est la musique, montre cette envie de gommer les différences et assoie ainsi notre humanité dans un univers de Paix associé à la Force réalisatrice qui conduit vers les sommets de la beauté.

Que dire à Julien ? Son immense talent et sa disponibilité au service du Beau montre un Artiste aux sentiments incomparables. Que dire de Carine et Kathy ? Des Talents à l'état pur associés à une virtuosité et un sens de l'interprétation reconnue. Que dire de vous tous solistes ou musiciens du rang ? Malgré le peu de temps que nous avons eu pour monter toutes ces pièces, vous n'avez pas failli, ce jour là le Maître était bien en chacune de vos personnes et vous m'avez beaucoup donné et appris. Que dire de Michel, votre Chef ? Tu as les outils pour mener, conduire ce message dans sa verticalité et son horizontalité, en un mot et en te regardant je sais que tu as conscience des espaces qui t'environnent et qui te permettent d'évoluer avec cet agréable sourire qui t'est propre et qui montre combien tu es un meneur d'homme, apprécié des tiens auxquels leur fidélité est associé. Avais-je besoin de tant de mots pour te dire Bravo, vous dire Bravo, pour le travail que tu accomplis, que tes musiciens accomplissent à tes côtés. Je le crois et puis c'est ma manière à moi de te dire ma fierté, ma joie de t'avoir connu et d'avoir partagé et écrit avec toi, il y a longtemps maintenant une petite page de nos vies.

Le 29 juin la sanction de votre travail est tombée : Une belle récompense qui vous mène sur les sentiers de l'Excellence et pour laquelle, je le sais, vous ne faillirez pas, elle est l'assurance de votre cheminement au service du Beau. La Lumière brille au bout du Chemin. Merci mes chers amis de ce que vous m'avez donné comme bonheur, votre amitié m'est précieuse et croyez en mes sentiments sincères et fidèles. Qu'il me soit permis de vous embrasser tous et toutes Fraternellement.

Joël Fernande

1000 visites !
g
Le 5 Juillet 2008

Le cap des 1000 visites a été franchi ce week end avec 1006 visites enregistrées le 5 juillet à 00h01. Au total, ce sont plus de 9900 pages qui ont été vues.

Page 29 / 30
Première page25262728
29
30
Harmonie Municipale d'Avion